SOCIAL MEDIA

mercredi 26 juillet 2017

Notre voyage en Crète (Grèce)

Cet été, nous sommes partis en Crète. Si à l'origine, nous envisagions plutôt les pays tels que l'Italie, la Croatie ou le Monténégro, cette destination s'est imposée à nous comme une évidence lorsque nous sommes tous les deux tombés sous le charme d'un logement déniché sur Airbnb. Et comme il a été scientifiquement prouvé que lorsque nous avons un soudain coup de coeur tous les deux, il est impératif de craquer (c'est ainsi que nous avons adopté notre Marty) nous n'avons pas hésité bien longtemps. Une fois qu'on avait les billets d'avion, la voiture et le logement, y avait plus qu'à faire les valises et patienter avant le grand départ!


Notre avion décollait à 5h du matin, alors autant vous dire qu'on n'avait pas beaucoup dormi la veille et l'aller a été assez éprouvant. Une fois qu'on a atterri à l'aéroport d'Héraklion, trois heures plus tard, ça a été le dépaysement total. Une eau bleue turquoise (survoler la mer pendant que l'avion descendait vers la piste était assez impressionnant), un grand soleil, ça changeait pas mal de la Picardie pluvieuse que nous avions quittée. Pour la location de la voiture, nous sommes passés par la compagnie Goldcar et la retrouver n'a pas été du gâteau (surtout avec les valises qu'on trimballait). Leurs bureaux se trouvent à environ quinze minutes de marche de l'aéroport, mais si jamais vous faites appel à leurs services un jour, sachez qu'un car fait régulièrement l'aller-retour entre l'aéroport et leurs locaux. Il faut juste réussir à le trouver! Je reste tout de même satisfaite dans l'ensemble, car nous avions eu la voiture demandée - une Fiat 500 #mavoiturederêve - qu'ils avaient pris le temps de tout bien expliquer et qu'on a récupéré notre petit véhicule rapidement.



Notre logement était, quant à lui, à 20km d'Héraklion, dans une petite bourgade du nom de Kato Gouves. Nous ne voulions vraiment pas nous arrêter dans une grande ville très touristique et animée, et ça tombait bien puisque ce coin était très tranquille. Bon, pour ce qui est des plages, c'était une autre histoire - même si les deux premiers jours après notre arrivée, nous en avions trouvée une qui était peu fréquentée, cela n'a pas duré avec l'arrivée en masse des touristes après le 13 Juillet. Il vaut mieux y aller plus tôt (début Juillet) si on aspire à un peu de tranquillité. Cependant, ni moi, ni le chéri n'aimons particulièrement nous baigner dans la mer ou rester étendus sur la plage pendant des heures, donc ça n'a aucunement gâché nos vacances. Nous avions accès à une piscine dans la cour de notre résidence, piscine que nous n'avions à aucun moment partagé avec nos voisins, alors nous avions l'impression qu'elle était privée et c'était génial. En ce qui concerne le logement, nous nous sommes laissés séduire par un charmant appartement de deux étages dans la résidence Elizabeth (toutes les infos sont ici). C'était propre, très joli, et nous avons été totalement conquis par l'accueil. Notre hôte Christina avait été adorable, chaleureuse et disponible dès notre arrivée jusqu'à notre départ. Elle était par-dessus de bon conseil, que ce soit pour les restaurants ou les marchés où on pouvait faire quelques petites courses.

Gouves regorge de petites boutiques en tout genre, qui restent ouvertes même après 23h du soir, et le choix des cafés ne manque pas non plus. En parlant de cafés et restaurants, cela nous amène au point qui nous a le plus posé problème là-bas pendant cette semaine de vacances : l'alimentation. En tant que vegan, je suis plutôt habituée à galérer un peu lorsque je mange à l'extérieur. Même si ce mode de vie commence à se faire connaître de plus en plus, il est bien plus facile de trouver des restaurants vegan-friendly dans de grandes villes (Paris, Lille, Aix-en-Provence). En Crète, il s'est avéré que c'est tout aussi difficile, si ce n'est plus. Comme manger des frites/salade/pain pendant six jours me paraissait compliqué, nous avons dû nous montrer inventifs, notamment en cherchant des magasins pour y faire le plein de légumes et fruits, et acheter des choses comme du riz, des haricots blancs en conserve et des pâtes. Ca paraît simple à trouver, et pourtant! Les supérettes là-bas pullulent de chips, biscuits et chocolat, mais pour trouver des choses aussi simples que des tomates et des concombres, ça devient vite un parcours de combattant. C'est quelque chose qui m'a beaucoup déçue et surpris - par le passé, on considérait que les Crétois avaient l'une des meilleures alimentations, ce qui leur valait d'ailleurs une sacrée longévité. Ils consommaient beaucoup de légumes et fruits frais, des légumineuses (surtout les pois chiches), des huiles et autres produits non transformés, et très peu de viande. Aujourd'hui, hélas, c'est burgers et kebabs à tous les coins des rues. Pareil pour les produits laitiers, il y en a partout. J'ai été très soulagée de trouver des boissons végétales Alpro dans certains supermarchés, mais c'est bien le seul produit certifié vegan que j'ai trouvé. Petite anecdote: un soir, nous nous sommes arrêtés dans un petit restaurant sur la plage, où on pouvait composer la pizza de notre choix. Naturellement, nous en avons demandé une sans fromage, répétant bien plusieurs fois au serveur de ne pas en mettre - tout ça pour se retrouver, une demi-heure plus tard, avec une pizza... pleine de fromage. Lorsque nous l'avons renvoyé en cuisine, le serveur m'avait même dit "Mais on ne peut pas faire des pizza sans fromage". Oh que si monsieur, et en plus c'est bon. Heureusement, ce petit incident fut vite oublié lorsque quelques jours plus tard, je dégustai l'une des best pizzas eveeeer au Epi Trapezis, un petit restaurant très sympa que nous avait conseillé Christina.


Nous avons voulu visiter un peu plus Héraklion, que nous n'avons pas vraiment eu le temps de découvrir à notre arrivée. J'ai trouvé le port vraiment très joli, mais il faisait tellement chaud ce jour-là qu'il était très difficile pour moi d'apprécier la balade. A un moment donné, nous nous sommes même réfugiés au Starbucks pour un petit rafraîchissement et surtout pour profiter un peu de la clim (j'avoue, je ne voulais plus en sortir ahah). Parmi les villes que nous avons visité, il y avait également Chersonissos, où nous avons trouvé un Subway - qui nous a bien dépanné le jour de notre départ - et où on a mangé des frites et le meilleur pain à l'ail et à l'huile d'olive de tous les temps. Puis nous avons décidé de faire un peu de route pour voir Agios Nikolaos avec son joli lac. Ce qui nous a un peu démotivé pour voyager plus et plus loin, c'était la circulation. Les Crétois sont de sacrés numéros sur les routes; pour vous donner un exemple, rouler sur la bande d'arrêt d'urgence est tout à fait normal d'après eux. Une route à deux voies peut facilement se transformer en une à trois voies, ça dépasse quand ça veut, bref, je n'étais pas forcément très rassurée sur les routes, du coup on a surtout profité des endroits à proximité.

Ce que j'ai préféré de ces vacances, c'est les petites choses les plus simples. Prendre le petit-déjeuner sur le balcon en écoutant le chant des criquets, se promener sur la plage, les pieds dans l'eau, et admirer le coucher du soleil. Se réveiller et aller faire un plongeon dans la piscine. Mais mon meilleur souvenir, ça reste quand même la demande en fiançailles de mon chéri sur la terrasse, avec une jolie vue sur la mer. C'était complètement inattendu pour moi, alors forcément, ça ne pouvait qu'embellir notre séjour en Crète! Ca m'a également donné envie de voyager plus et de découvrir d'autres parties de la Grèce; mon rêve serait d'aller à Santorin ou Mykonos à l'avenir. Je vous laisse à présent avec quelques unes des photos qu'on a pu prendre là-bas et si ça vous dit, je vous invite aussi à découvrir la vidéo que j'ai mis en ligne sur YouTube (à retrouver ici)








Avez-vous déjà été en Crète ou ailleurs en Grèce? Qu'en avez-vous pensé? Je serais ravie de lire vos retours et expériences si c'est une destination que vous connaissez. Sur ce, je vous dis à très bientôt pour un nouvel article!

Enregistrer un commentaire